Rechercher

Sauvons les jardins d'enfants

Qu'est ce que c'est ?


Le jardin d'enfants accueille des enfants âgés de 18 mois à 6 ans, pendant la journée et sous certaines conditions. Ils sont axés sur la création d’un environnement d’apprentissage solide, les personnes qui s’occupent de votre enfant ont généralement un diplôme ou une accréditation en tant qu’éducateurs.


Ils offrent davantage d’opportunités éducatives pour renforcer les capacités de lecture, l’art et même certains concepts de mathématiques et de sciences. Au niveau social, les enfants qui apprennent ensemble luttent et réussissent ensemble, ce qui crée un environnement social plus épanouissant. Les bons programmes proposent une grande variété d’activités amusantes notamment chanter, danser, bricoler, raconter des histoires.


L'inconvénient est le coût car en plus du salaire des enseignants, le programme d’études et le matériel d’apprentissage augmentent également celui de l’expérience éducative.


En France, il est possible de trouver trois types de jardins d’enfants :

  • Municipaux : ils accueillent les enfants de 2 à 4 ans dont les parents travaillent

  • Liés aux OPHLM (office public des habitations à loyer modéré) : ils accueillent les enfants de 2 à 6 ans et demi.

  • Indépendants qui relèvent d’entreprises.

Les projets pédagogiques sont adaptés aux besoins des familles ayant des enfants en situation de handicap. L'équipe éducative les suit jusqu'à leur départ ce qui instaure un climat de confiance entre les professionnels de la petite enfance et les parents.


La fin des jardins d'enfants...


En 2019, le projet de loi pour une école de la confiance, dit loi Blanquer, instaurE l’instruction obligatoire à trois ans. Les structures existantes sont parvenues à rester ouvertes grâce à un moratoire obtenu grâce à la mobilisation des parents et professionnels de la petite enfance.


Un amendement au projet de loi a été publié, il donnait deux ans de sursis aux jardins d’enfants pour se transformer soit en EAJE ou soit en école maternelle, en juin 2019 il a été prolongé jusqu'à 5 ans (fin de l’année scolaire 2023-2024).


Quelles différences avec l'école maternelle ?


La qualité de l'encadrement est meilleur (deux professionnelles pour une vingtaine d’enfants) et un personnel spécialisé, les éducateurs de jeunes enfants (EJE), secondés par des auxiliaires de puériculture.


Dans la formation d'EJE, on accentue sur le développement global de l'enfant (respect de son rythme), et pas simplement que sur les apprentissages (psychomoteur, psychologique...). Il y a mixte entre les apprentissages scolaires demandés pour l'entrée en école primaire et le développement de l'enfant.


Mais pourquoi les supprimer ?


La démarche pédagogique et la qualité d’accueil proposées par ces structures (peu nombreuses) est soulignée dans un article du Sénat "Bilan des mesures éducatives du quinquennat" (publié le 23 février 2022).


Il y est notamment indiqué :


"Lors de l'examen du projet de loi pour une école de la confiance, le ministère de l'éducation nationale avait semblé découvrir l'existence des jardins d'enfants : les dispositions relatives à ceux-ci ont été ajoutées au cours de la navette par amendement parlementaire. Comme cela l'a été dénoncé de manière transpartisane lors de l'examen de cette disposition au Sénat, les rapporteurs regrettent la mise en difficulté d'un réseau historique qui fonctionnait bien, alors qu'il aurait suffi que le ministère accepte la fréquentation de ces établissements comme satisfaisant le respect de l'obligation d'instruction - prenant ainsi acte des actions d'éveil, d'éducation et d'accompagnement des enfants mises en place par ces structures."


Dites Non à la fermeture !


En respect de la règlementation actuellement en vigueur, des obligations et des contrôles sont déjà en place. Plutôt que de supprimer les jardins d'enfants, modifions le code de l'éducation. Quelques petits ajustements permettraient de laisser les structures ouvertes.


La FNEJE (Fédération Nationale des Educateurs de Jeunes Enfants) a mis en ligne une pétition que je vous invite à signer (si ce n'est pas déjà fait ;-) ) :


Signer la pétition






63 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout