Rechercher

Les masques et la lecture labiale

Selon l'association Bucodes SurdiFrance (fédération d'associations de personnes malentendantes et devenues sourdes), 5 à 7 millions de personnes -dont 70 000 à 100 000 seraient sourds et malentendants- sont concernés par l'impact des masques sur la lecture labiale.


Au-delà de la capacité à lire les émotions sur le visage, la question se pose en effet également pour pouvoir observer les mouvements de la bouche et donc de donner un sens aux mots. Déjà isolés en raison de leur handicap, une nouvelle étape est franchie avec le port du masque.


Des modèles de masques à fenêtre transparente sont à présent commercialisés et labellisés. Un grand pas vers l’inclusion ! Mais ils restent à un coût non négligeable et représentent un certain investissement.


Dans les écoles, les AESH (accompagnant des élèves en situation de handicap) sont très rarement équipées de tels masques alors ne parlont pas des enseignants ! Pour être compris, ils doivent baisser leur masque pour que l'élève puisse suivre.


Les enfants sourds ou malentendants sont encore les grands oubliés.


Il faudrait que le port du masque transparent devienne d'avantage la norme, mais lorsque l'on voit les tarifs qui sont pratiqués... cela calme !


Actuellement, il existe sur le marché trois modèles de masques transparents qui sont homologués et fabriqués en France avec un matériau auto-collant anti-buée :


- Inclusifs®

- Sourire®

- Beethoven®


Ils sont réutilisables jusqu’à 25 fois et sont lavables à 60°C.


ll est possible de les acheter sur les sites (rupture de stock régulière) :

www.masqueinclusifs.com (compter 10,90€ le masque)

www.Odiora.fr (disponibles à partir 13€ jusqu'à 15€)

Wherethedaffodilsgrow.fr (10,90 euros (à partir de 9€)


D'autres masques sont en cours d'homologation qui seront -en tout cas on l'espère- moins onéreux.


Prenez soin de vous et de vos proches.









80 vues