Rechercher

Les comptines et le développement de l'enfant

J'utilise les comptines pour transmettre les signes aux adultes qui ensuite vont les transmettre aux enfants. Pourquoi ?


La première raison : la mémorisation des signes se fait grâce aux neurones miroirs. Mais qu'est-ce que c'est ? Ils rendent possible...


  • L'apprentissage par l'imitation

En observant une personne faire une action, notre cerveau réplique cette action en même temps. Avoir déjà fait, d’une certaine manière, le geste dans notre tête nous aiderait à mieux répliquer le même comportement plus tard.


Lorsque l'on va chanter des comptines, le bébé mémorisera donc les signes qu'on lui présente.


Vers 8 mois le tout petit va pointer du doigt, par ce geste il entre en communication. C'est la raison pour laquelle, même s'il n'a pas expérimenté avant, il pourra commencer à signer s'il le souhaite.


  • Favorisent le langage.

Ils sont présents dans une sous-section de l’aire de Broca (responsable de la production de langage). Ils s’activent lors de l’imitation, entre autre, de la bouche et de la langue. Pour ce faire, on répliquerait les mouvements de la bouche de notre interlocuteur dans notre cerveau comme si nous étions nous même en train de prononcer les mêmes paroles.


La seconde raison : la musique et les comptines...


La musique est traitée par le cerveau en une fraction de seconde et différentes zones réagissent : langage, motricité, émotions…


On sait maintenant que la relation entre la mère et l'enfant se crée déjà avant la naissance par le son. Des nourrissons de quelques jours expriment leur préférence pour des comptines chantées par leur mère durant sa grossesse plutôt que des comptines leur étant inconnues. Ils sont capables de décoder les expressions vocales bien avant les expressions faciales.


Le nouveau-né est dépendant de sa mère et la nature particulière de leur relation affective sert de moteur à son développement. Dans tous les apprentissages de l'enfant, les émotions jouent un rôle de premier plan. Elles l'accompagneront d'ailleurs tout au long de sa vie. Pour que l'enfant puisse se développer de façon satisfaisante, ses apprentissages doivent se faire dans un contexte agréable et positif.


Les signes viennent alors en soutien de la parole. Chanter une comptine où on posera des signes sur les émotions, c'est lui donner la possibilité de les exprimer et ce même la parole n'est pas encore en place.


Les comptines contribuent à la dextérité fine, à la découverte du corps, aide à l'acquisition de la permanence de l'objet ("coucou caché", Jean Piaget), gérer la relation d'attachement... et bien d'autres bienfaits encore !


Christelle BOULAY

Fondatrice et formatrice de Nos mains ont la parole.


Pour en savoir plus :

https://view.genial.ly/5ff2db280b20490d8d3945c1/presentation-guide-des-formations-a-distance


66 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout