Rechercher

La pédagogie du "mieux apprendre"

Toutes les formations proposées par "Nos mains ont la parole" sont basées sur la pédagogie du "mieux apprendre" a été développée par Bruno Hourst il y a une vingtaine d'année. On pourrait la résumer ainsi : "un apprenant heureux est un apprenant qui apprend mieux". Elle puise son origine dans un mouvement anglo-saxon appelé "Accelerative Learning".


L'idée est de changer notre regard sur la manière d'apprendre et de transmettre : avoir une approche cohérente en tenant compte de l'environnement de l'apprentissage, du cognitif, et des intelligences multiples de chacun.


La ludopédagogie favorise les approches concrètes, en d’autres termes, elle permet de rendre réalités des notions abstraites. La théorie a ses limites, appuyer un raisonnement par un exercice ludopédagogique contribue à renforcer le message initial.


Transformer un contenu parfois indigeste et le rendre attractif, tel est l’enjeu de la ludopédagogie !


Sivasailam Thiagarajan – alias Thiagi – a développé le concept de "jeu-cadre" qu’il présente lors des nombreux ateliers et séminaires qu’il anime. Il a également inventé d’innombrables « jeux » (comprendre : activités interactives) pour le développement des personnes et des entreprises, sur de très nombreux thèmes.



Les adultes sont comme les enfants, ils apprennent mieux en s'amusant... mais pourquoi ?


Parce que les hormones sont des messagers chimiques qui régissent à peu près toutes les activités de l’organisme. Elles sont essentielles dans le régulation de tous les processus vitaux comme la respiration, le sommeil, la digestion, la reproduction et la croissance... et elles interviennent également dans de nombreux domaines comme les émotions, les relations sociales, les sensations de plaisir et de bonheur, mais aussi dans les apprentissages.


Plusieurs hormones interviennent ainsi pour produire nos humeurs. Elles se complètent ou s’annihilent et leur rôle, complexe, commence tout juste à être compris par la science. Les problèmes d’apprentissages, de mémorisation, ne sauraient évidemment pas se réduire à de la chimie. Mais avouez que c'est plus agréable de transmettre dans la bonne humeur et de voir nos apprenants heureux ! Alors... osons la ludopédagogie !






94 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout