top of page

Changer d'approche : adopter la consigne positive.

Les professionnels de la petite enfance, tout comme les adultes en général, ont tendance à recourir fréquemment au mot "non" lorsqu'ils s'adressent aux tout-petits... jusqu'à ce que ce mot devienne celui qu'ils entendent le plus ! 😔


Cependant, il est crucial de les protéger des dangers et de leur fixer des limites. Ne pourrait-on pas essayer de s'adresser différemment aux enfants pour qu'ils se sentent compris et aimés ? 🤗💕 En trouvant des approches positives et bienveillantes, nous favoriserions un meilleur développement de leur confiance en eux et de leur relation avec les adultes.


D'après les neurosciences, le cerveau du tout-petit n'a pas la maturité de comprendre les phrases négatives de manière efficace. Lorsque nous entendons des mots comme "ne pas", notre cerveau tend d'abord à visualiser l'action à ne pas faire avant d'essayer de l'annuler (mécanisme d'annulation). Cet exercice mental est déjà assez exigeant pour un adulte, alors vous pouvez imaginer à quel point cela peut être difficile pour un enfant ! En raison de l'immaturité de leur cerveau, les enfants ont du mal à traiter ces structures négatives de manière optimale.


Adoptons la consigne positive ! 🌟


Au début, cet exercice peut être difficile car notre cerveau a tendance à aller rapidement et à prendre des raccourcis pour s'exprimer. Cependant, avec de la pratique et de la patience, il est possible de s'améliorer progressivement. 🏋️‍♀️💪


Utilisons les signes en support de nos consignes 🤲


L'utilisation de signes accompagnés de la parole -également connus sous le nom de concept bébé signeur- peut renforcer la consigne pour plusieurs raisons :

  1. Renforcement visuel : Les tout-petits sont généralement de bons apprenants visuels. Les signes ajoutent une dimension visuelle à la consigne, ce qui peut rendre l'instruction plus claire et mémorable pour l'enfant.

  2. Compréhension précoce : Les bébés peuvent souvent comprendre et reproduire des gestes bien avant de pouvoir parler. En utilisant des signes, les enfants peuvent communiquer plus tôt et se sentir plus compris, réduisant ainsi la frustration liée à l'incapacité de s'exprimer verbalement.

  3. Renforcement de la parole : L'utilisation de signes peut encourager les enfants à développer leur langage plus rapidement. En voyant les gestes associés aux mots, ils peuvent mieux comprendre la relation entre les signes, les mots et leur signification.

  4. Engagement émotionnel : Les signes peuvent également ajouter une dimension émotionnelle à la communication, permettant aux tout-petits de mieux exprimer leurs besoins, leurs désirs et leurs émotions.


Exemples (🚫 phrases négative ✨Consigne positive 🤲 le signe à utiliser) :


🚫

🤲

​Ne crie pas

parle doucement

Doucement

Ne cours pas

Marche douchement

Doucement ou marche

Tu ne peux pas

C'est interdit

​Interdit

Ne tape pas

​Les mains c'est fait pour faire des caresses

​Caresse

Même si vous trouvez parfois difficile de reformuler vos consignes de manière positive au quotidien, rappelez-vous que la prise de conscience et l'intention d'amélioration sont déjà des avancées importantes.


Chaque fois que vous faites un effort pour adopter une approche plus positive, même si ce n'est pas toujours parfait, vous contribuez à de grands résultats à long terme. Avec persévérance et bienveillance envers vous-même, vous pouvez progressivement créer un environnement plus positif et enrichissant pour les tout-petits. 🌱💕


Gardez également en mémoire que la plupart des enfants de moins de 4 ans ne peuvent retenir qu'une ou deux consignes simples. Il faut donc être patient, répéter et répéter... 😊





8 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page